Les techniques et équipements des laveurs de vitres

Des gestes d’experts

nettoyage vitres fenetres

Tout le monde ne s’improvise pas laveur de vitres du jour au lendemain. En hauteur, aux dimensions parfois importantes ou à l’accès difficile, les fenêtres peuvent donner du fil à retordre. Seules les techniques professionnelles des spécialistes du secteur sont réellement efficaces pour leur redonner brillance et propreté impeccable.
 

Découvrez dans cet article les gestes et le matériel spécialisé qui rendent le travail des laveurs expérimentés tellement efficace et apprécié que ce soit pour les vitres de votre maison, de votre commerce ou de vos locaux d’entreprise.

 

Le matériel des laveurs de vitres professionnels

Un bon nettoyage de fenêtres repose en grande partie sur du matériel de qualité. Les professionnels ne se contentent pas des produits nettoyants trouvés en grande surface. Ils choisissent en outre leurs lavettes, chiffons et éponges avec soin pour s'assurer que les tissus ne s’effilochent pas ni ne laissent de traces après leur passage. Les laveurs de vitres expérimentés utilisent un équipement adapté à leur activité et spécialement conçu pour adhérer aux vitrages et les nettoyer sans les rayer.

Voici les différents outils employés par les spécialistes du nettoyage pour venir à bout de toutes les salissures et impuretés qui entachent vos fenêtres, baies vitrées, vérandas, panneaux photovoltaïques, etc. :

  • Un mouilleur : accompagné ou non d’une bande abrasive sur un côté, cette sorte d’éponge fixée sur un manche permet d’appliquer de l’eau savonneuse sur les surfaces vitrées en évitant les allers et retours jusqu’au seau. Elle humidifie le vitrage avec du produit nettoyant qui va décoller une première fois les crasses de la fenêtre. Grâce à sa capacité absorbante, le mouilleur empêche également que l’eau ne coule le long des parois.
  • Une raclette : cette bande de caoutchouc fixée sur un manche adhère à toutes les surfaces vitrées pour racler l’eau et la saleté des fenêtres. Son utilisation est essentielle pour éviter les traces d’évaporation et de savon dues au nettoyage.
  • Un grattoir : pour les salissures incrustées, il est possible d’utiliser cet instrument à lame qui enlève toute tache tenace, séchée ou collée sur la vitre.
  • Un chiffon en microfibre : cette matière à privilégier pour les vitrages est idéale car elle est douce et absorbante. En outre, ce textile ne peluche pas et procure un effet anti-trace efficace. Les lavettes en microfibre servent principalement à éliminer les traces sur les châssis des fenêtres et sur la raclette après avoir servi.
  • Un produit nettoyant : il se décline en de nombreuses solutions selon l’entreprise de nettoyage et le type de saletés auxquelles ont été soumises vos vitres. D’un détergent chimique à de l’eau pure, les produits varient et peuvent présenter des spécificités anticalcaires ou écologiques particulières.
  • Un seau de vitrier : de forme rectangulaire, il permet d’y plonger le mouilleur entièrement et s’accompagne souvent d’un support où déposer le mouilleur ou la raclette. Les véritables seaux de laveurs de vitres sont également fabriqués de sorte qu’ils restent légers et faciles à manier même lorsqu’ils sont remplis.
  • Une perche télescopique : ce long manche qui peut s’étendre sur plusieurs mètres sert à fixer les différents instruments à son extrémité. De cette façon, le laveur peut nettoyer toutes les surfaces difficiles d’accès ou situées en hauteur sans déployer de moyens plus importants comme une échelle.

Dans certaines situations, ce matériel de base est complété d’équipements supplémentaires pour mener à bien le nettoyage des fenêtres en hauteur. Sur un immeuble à étages, il peut en effet nécessiter des plateformes élévatrices pour faciliter le travail du laveur de vitres. En plus de l’utilisation des manches télescopiques, les professionnels emploient alors des nacelles individuelles ou des échafaudages pour atteindre parfaitement les moindres recoins des surfaces vitrées.

Si ces installations ne peuvent être mises en place au sol ou ne sont pas suffisantes, certaines entreprises spécialisées proposent un nettoyage à la corde. Les cordistes portent alors un harnais et s’assurent sur des points d’ancrage prévus à cet effet. Suspendus dans les airs, ils nettoient ainsi les vitres disposées en hauteur avec un minimum de matériel. Ces laveurs utilisent les mêmes méthodes que les agents de nettoyage traditionnels, mais ils ont suivi une formation supplémentaire pour maîtriser pleinement les règles de sécurité à respecter pour tous les travaux en hauteur.
 

Les techniques de nettoyage de vitres

L’ensemble de ce matériel ne se montre efficace que s’il est utilisé de manière professionnelle et avec des gestes sûrs et maîtrisés. Pour un nettoyage de vitres impeccable, les outils traditionnels du laveur doivent s’accompagner d’une technique irréprochable. Trois méthodes principales sont utilisées par les spécialistes du secteur. Si elles se différencient par leur manipulation du mouilleur et de la raclette, elles consistent toutes à humidifier les fenêtres avant de les racler pour les débarrasser de l’eau et des saletés.

La méthode à la française

Parmi les techniques de nettoyage de vitres à la raclette, celle-ci est la plus couramment utilisée. Elle consiste à humidifier toute la surface à l’aide du mouilleur et de frotter les salissures plus incrustées par la même occasion. Ensuite, le laveur racle l’eau, le produit nettoyant et les saletés en procédant par ligne sur la fenêtre. À partir du haut jusqu’en bas de la vitre, il fait des mouvements verticaux jusqu’aux deux tiers de la fenêtre. À chaque ligne raclée, le caoutchouc de la raclette doit être essuyé à l’aide d’un chiffon. Ainsi, le surplus d’eau est éliminé et ne risque ni de couler ni de faire des éclaboussures en commençant la prochaine ligne à nettoyer. Ces opérations sont répétées jusqu’au séchage complet de toute la surface vitrée de gauche à droite. Le bas de la fenêtre est ensuite raclé à l’horizontale, puis un chiffon en microfibre peut être utilisé pour essuyer les contours et l’encadrement de la vitre.

Le nettoyage à la française est simple à réaliser et efficace lorsque toutes les étapes sont bien respectées. Ses gestes ne sont pas tellement techniques, ce qui permet à des laveurs inexpérimentés de s’adonner à cette méthode. Cependant, elle n’est pas la plus rapide des techniques puisqu’elle demande de changer régulièrement d’outil, entre le mouilleur, la raclette et un chiffon. Pour de grandes baies vitrées, elle n’est donc pas recommandée par les professionnels.

Le nettoyage à l’américaine

Contrairement à la méthode précédente, cette technique, comme la suivante, repose sur le principe d’un nettoyage rapide avec des mouvements limités. Après avoir passé le mouilleur imbibé d’eau savonneuse, le laveur de vitres essuie la surface sans jamais relever la raclette de la fenêtre. En partant du haut, il racle le vitrage de gauche à droite, de manière horizontale, en formant des mouvements en “S”. Dans le même temps, le spécialiste garde le mouilleur dans l’autre main et le place sous la raclette en suivant ses gestes pour récupérer l’excédent d’eau.

Grâce à l’utilisation du mouilleur et de la raclette en même temps, le temps de nettoyage est raccourci au maximum. Les mouvements en “S”, quant à eux, permettent d’incliner la raclette sur les côtés pour faire couler le surplus d’eau qui sera absorbé par le mouilleur. Très efficace, cette technique est rapide mais demande une certaine expérience et une assurance dans ses gestes. Elle est réservée aux professionnels et est même employée dans les concours de rapidité de nettoyage de vitres.

La technique à la scandinave

Proche de la méthode à l’américaine, le nettoyage à la scandinave est la technique la plus rapide pour obtenir des fenêtres impeccables. Comme son prédécesseur, elle consiste à mouiller toute la surface de produit nettoyant avant de l’essuyer avec la raclette en un seul passage. Les mouvements en “S” sont cette fois verticaux, et non plus horizontaux, c’est-à-dire que le laveur commence au bord supérieur gauche de la vitre jusqu’au bord inférieur droit.

Cette méthode requiert de la maîtrise et s’emploie principalement par les professionnels qui doivent nettoyer des grandes vitrines ou des baies vitrées de magasin ou d’immeuble. Le mouilleur et la raclette sont alors fixés sur des perches télescopiques pour faciliter l’accès aux coins de toute la surface. Sur ce type de manche, les gestes demandent encore plus d’expérience pour maîtriser cette technique.
 

Profitez de l’expertise d’un laveur de vitres

Pour obtenir des vitres propres et brillantes, seul un laveur professionnel possède toutes les compétences et l’équipement nécessaire au nettoyage des fenêtres. Un bon matériel ne signifie pas simplement avoir les instruments spécifiques du métier, mais aussi avoir des outils de qualité qui ne laisseront aucune trace derrière leur passage. Les 3 techniques de lavage demandent également de l’expérience et de la maîtrise que seuls des spécialistes du secteur possèdent. Confiez vos surfaces vitrées à leur expertise, et vous aurez la garantie d’un résultat impeccable en un temps record.

Vous cherchez un professionnel pour vos fenêtres ?

Ce site vous présente plusieurs sociétés soigneusement sélectionnées qui vous garantissent la propreté de vos fenêtres, à l'intérieur comme à l'extérieur. Nous vous proposons aussi d'autres laveurs de vitres professionnels sur notre portail BlueBook.

Pour gagner considérablement en temps comme en énergie, vous souhaitez conclure un contrat de nettoyage de vitres avec une entreprise spécialisée en vue d'entretenir les surfaces vitrées de vos locaux professionnels ? Ou vous préférez des prestations ponctuelles pour nettoyer une véranda ou des panneaux solaires, par exemple ? Si vous êtes situé dans la province de Liège, retrouvez notre sélection de laveurs qualifiés dans votre région.